Rechercher dans 214851 documents

VÉRACITÉ

VÉRACITÉ (lat. verox, sincère). Caractère de celui qui n’est pas trompeur et n’a pas l’intention de tromper. « Véracité divine » chez Descartes désigne un attribut de Dieu qui garantit la vérité de notre connaissance.

VÉRACITÉ. n. f (du latin “verax“, «véridique»). 1° Qualité d’une personne qui rapporte la vérité (ou s’efforce de la dire). La véracité d’un témoin. Ecrire avec un souci de véracité. 2° Qualité d’un discours, d’une parole, d’un texte, d’un récit qui est conforme à la vérité. Je ne mets pas en doute la véracité de son témoignage. Le réalisme balzacien est d’une grande véracité.

N.B. L’adjectif correspondant est véridique (un historien véridique, un discours véridique).

VÉRACITÉ

Caractère moral de celui qui, ayant l’habitude de dire la vérité, mérite la confiance. C’est ainsi que Descartes fait reposer sur la véracité de Dieu, qui ne peut nous tromper, la validité de nos connaissances relatives à l’existence du monde qui ne saurait être une illusion. Par extension, la notion de véracité s’applique au discours lui-même ou au comportement de celui qui est investi de cette qualité.

♦ Le devoir de véracité. La subordination de la véracité à l’efficacité est parfois affirmée dans le cadre de l’action politique, comme c’est le cas de Platon, qui admet que les dirigeants de la cité peuvent mentir lorsque l’exige l’intérêt de l’État {République L. III, 589 ad). Machiavel, quant à lui, considère le mensonge comme une arme de choix dans le combat politique (Le Prince), au même titre que la violence et la ruse que le prince seul a le droit d’employer pour maintenir l’État. Benjamin Constant, dans la polémique qui l’oppose à Kant prétend, de son côté, qu’on ne doit pas la vérité à n’importe qui : loin d’être un devoir absolu, la véracité demeure un devoir relatif subordonné à la valeur morale de l’interlocuteur.
En revanche, Kant affirme que la véracité est un devoir moral excluant le moindre mensonge, car le mensonge sape le fondement des droits qui reposent sur des contrats. En toutes circonstances, il faut donc être véridique.

véracité, caractère de celui qui ne trompe pas ou qui a l’habitude de dire la vérité : on parle de la véracité d’un historien. — Descartes, pensant que la « bonté » de Dieu l’empêche de nous tromper (de faire un monde en soi différent de celui que notre connaissance nous révèle), a parlé de la véracité divine : « C’est en vertu de la véracité divine que nous pouvons conclure, lorsque nous percevons le monde, que c’est bien le « monde vrai » que nous percevons et non une illusion. » La véracité est le caractère moral d’un comportement. Elle se distingue de la «vérité», qui est le caractère théorique d’une connaissance; la notion de véracité se rapproche de la notion d’authenticité : elle désigne une manière de vivre la vérité et d’« être vrai » ou sincère, c’est-à-dire une vertu morale.

How to whitelist website on AdBlocker?