Rechercher dans 215233 documents

Transcendantal

  • Transcendantal. Terme kantien qui se rapporte aux conditions subjectives « a priori » de la connaissance. Pour , nous ne connaissons la réalité qu’à travers les « formes a priori de la sensibilité » (espace et temps) et les formes a priori propres à l’entendement que sont les catégories. Nous ne connaissons donc que des phénomènes mais non les noumènes. Kant appelle transcendantale « toute connaissance qui, en général, s’occupe moins des objets que de nos concepts a priori des objets ».
  • Transcendantal
    Caractéristique donnée par Kant à toute connaissance (théorique ou pratique) qui, sans dériver de l’expérience (comme le fait une connaissance empirique), entretient cependant suffisamment de relation avec une expérience au moins possible pour ne pas s’égarer dans la sphère de l’illusion métaphysique. En ce sens, la sphère du transcendantal désigne l’ensemble des conditions de possibilité d’une connaissance pouvant légitimement prétendre avoir une valeur de vérité. Le terme a été repris, avec une fonction comparable, par Husserl et par la tradition phénoménologique.
  • transcendantal, qui rend a priori possible notre connaissance : les « principes transcendantaux de l’esprit » sont ceux qui, avant toute expérience, constituent la nature de notre connaissance. — Une analyse transcendantale, telle qu’elle a été pratiquée par Kant (dans la Critique de la raison pure), est une réflexion sur l’acte de connaître, indépendamment de tout objet sur lequel pourrait porter notre connaissance.
  • Transcendantal
    Du latin transcendens, participe présent de transcendere, « monter en passant au-delà ».
    – Chez Kant, qualifie ce qui rend possible la connaissance, indépendamment de toute expérience. – Chez Kant, se dit également de l’esprit lorsqu’il prétend dépasser le domaine de l’expérience.

    • Est transcendantal, précise Kant, « un principe par lequel est représentée a priori la condition universelle sous laquelle seulement des choses peuvent devenir objets de notre connaissance en général ». • Sont également jugées transcendantales, mais dans un autre sens, les preuves ontologique et cosmologique de l’existence de Dieu, en ce qu’elles relèvent d’un usage illégitime de notre entendement, quand celui-ci s’aventure au-delà des limites de l’expérience possible.

1 comment on Transcendantal

  1. TRANSCENDANTAL

    Le terme – qui s’oppose à empirique – désigne chez Kant, ce qui dans la connaissance objective est a priori et la conditionne. Indépendant de l’expérience, le transcendantal n’a pourtant que celle-ci pour seul domaine légitime d’application. Le système kantien est un idéalisme transcendantal, c’est-à-dire une « doctrine d’après laquelle nous regardons les phénomènes dans leur ensemble comme de simples représentations et non comme des choses en soi ».
    Le sujet transcendantal – opposé au sujet empirique – est chez Kant le principe qui, ne procédant jamais lui-même d’aucune expérience, unifie la diversité de l’expérience. Il désigne chez Husserl la conscience en tant que fondement dernier de toute connaissance, après la mise entre parenthèses (épochè) du monde empirique.

Comments are closed.

How to whitelist website on AdBlocker?