Rechercher dans 215674 documents

Thomas Hobbes, Le Citoyen: Le contrat social

Dégagez l’intérêt philosophique de ce texte en procédant à son étude ordonnée.

Les hommes, si l’on met de côté l’éducation qu’ils reçoivent, sont à-peu-près tous égaux, tant pour la force du corps que pour les facultés de l’esprit : pour peu que l’on réfléchisse, il faudra nécessairement convenir qu’il n’y a que leur libre consentement qui ait pu d’abord les rassembler en société, et les assujettir à un pouvoir quelconque. Si nous cherchons la première origine du gouvernement dans les forêts et dans les déserts, nous verrons que toute autorité et toute juridiction vient du peuple ; nous verrons que c’est lui qui pour l’amour de l’ordre et de la paix a volontairement renoncé à sa liberté naturelle, et a reçu des lois de ses égaux et de ses compagnons. Les conditions auxquelles il s’est soumis, ont été ou expressément déclarées, ou si clairement sous-entendues, qu’il eût été superflu de les exprimer. Si c’est là ce qu’on entend par contrat primitif, il est incontestable que dans son origine le gouvernement a été fondé sur un pareil contrat, et que c’est ce principe qui a porté les hommes des premiers temps à s’attrouper, et à former entre eux des sociétés encore grossières, et qui se ressentaient de la barbarie. Il serait inutile de nous renvoyer aux monuments de l’histoire, pour y chercher les patentes (1) de notre liberté : elles n’ont point été écrites sur du parchemin, ni même sur des feuilles ou des écorces d’arbres ; elles sont antérieures en date aux inventions de l’écriture, des arts et de la politesse ; mais nous les découvrons clairement dans la nature de l’homme, et dans cette égalité qui subsiste entre tous les individus de notre espèce.

Thomas Hobbes, Le Citoyen.

(1) Diplômes ou texte officiels qui garantiraient notre liberté.

Parties du programme abordées :
— La société.
— L’État.

Analyse du sujet : Une présentation classique de la conception de la société fondée sur la notion de contrat social tacite avec ses implications au niveau des rapports des hommes entre eux (l’égalité). Cette conception est celle de Hobbes aussi bien que de Rousseau et peut aboutir à des vues politiques contraires. Elle s’oppose à la conception d’Aristote pour qui l’homme est par nature un être social.

Conseils pratiques : Attachez-vous à mettre en lumière les présupposés que recèle le raisonnement de Hume.
Élargissez l’analyse à une critique de cette conception, soit en vous appuyant sur les sciences modernes qui ont mis en lumière son inexactitude (éthologie), soit en rappelant la position d’Aristote et des philosophes politiques qui le suivent.

Bibliographie :

  • ARISTOTE, La Politique, Denoël-Gonthier.
  • Julien FREUND, L’Essence glu politique, Sirey.
  • HOBBES, Du citoyen, Garnier-Flammarion.
  • Rousseau, Du contrat social, Garnier-Flammarion.
  • Carl Schmitt, Du politique.

How to whitelist website on AdBlocker?