Rechercher dans 213222 documents

THÉODICÉE

THÉODICÉE (gr. “théos“, Dieu ; “dikè“, justice, procès)

Terme créé par Leibniz, et titre d’un de ses ouvrages, qui avait pour fonction de disculper Dieu d’avoir créé un monde imparfait où existe le mal.

Théodicée

Du grec thèos «Dieu» et diké «la justice». La théodicée veut justifier la bonté et la perfection divine, malgré le mal qui règne dans le monde. Elle veut montrer qu’on ne peut pas rendre Dieu responsable des malfaçons du monde.

THÉODICÉE

Ce terme désigne chez Leibniz (Essais de théodicée, 1710) la partie de la métaphysique qui, partant du principe de la bonté de Dieu, disculpe celui-ci du mal qui règne dans le monde : ce mal doit s’interpréter en posant la nécessité de la liberté de l’homme (et en ce sens, il existe une théodicée chez Rousseau ou chez Kant). Au xixe siècle, dans l’éclectisme de Cousin, la théodicée se confond avec la théologie naturelle, qui traite des problèmes relatifs à Dieu avec le seul appui de la raison.

théodicée (du gr. theos, dieu, et dikê, justice), partie de la métaphysique qui étudie la manière dont Dieu a créé le monde : « les voies de Dieu dans l’univers » (Leibniz). — La théodicée tente, notamment, de concilier l’existence du mal (souffrances, guerres, tentations), au niveau de notre humanité, avec l’irresponsabilité de Dieu, sa bonté originelle : pourquoi, en effet, Dieu, qui est parfait, a-t-il créé un homme capable de faire le mal? Leibniz, dans sa Théodicée, a essayé de résoudre le problème en démontrant la nécessité de la liberté humaine.

 

1 comment on THÉODICÉE

Comments are closed.

How to whitelist website on AdBlocker?