Rechercher dans 214549 documents

SUBCONSCIENT

SUBCONSCIENT. n. m. (de sub, en dessous de; d’un degré plus faible).
1° (comme adjectif) Qui est faiblement conscient, qui se trouve à la limite de la conscience. Ce qui est subconscient peut parvenir à la conscience ou rester dans l’obscurité, mais n’en influe pas moins sur le comportement. Une représentation subconsciente. Des sentiments, des souvenirs subconscients le troublaient vaguement, sans qu’il pût parvenir à les identifier.
2° (comme substantif). Zone psychique où se déroulent des phénomènes dont le sujet n’a pas une conscience actuelle, mais où il peut accéder par un profond effort d’introspection. En psychanalyse, le terme subconscient fut d’abord synonyme d’inconscient, puis rejeté par Freud car il ne s’opposait pas assez radicalement à l’idée de conscience. Il faut donc bien rappeler que l’inconscient est inconscient, inaccessible à la conscience en raison de la censure. Le subconscient, lui, est mouvant, prêt à accéder à la conscience si celle-ci se concentre suffisamment sur les sentiments, fantasmes, souvenirs, idées qui s’agitent à sa périphérie, dans la pénombre…

SUBCONSCIENT

Désigne en psychologie ce qui est faiblement conscient, ou ce qui échappe à la conscience réfléchie. Utilisé en psychopathologie à la fin du xixe siècle (notamment par Janet ou Myers), le terme n’est repris par Freud que dans ses premiers textes, comme synonyme d’inconscient (au sens latent), avant d’être rejeté à cause de son ambiguïté.

subconscient, ce qui est inconscient, mais dont nous pouvons prendre conscience. — Le terme de subconscient, pour être populaire, n’en est pas moins remplacé, en psychologie, par le terme plus vaste d’inconscient, qui inclut, en même temps, la part d’inconscient dont nous ne pouvons pas prendre conscience : on distingue cependant l’inconscient physiologique ou matériel, dont on ne peut jamais prendre conscience, et l’inconscient psychologique, qui correspond au subconscient. La psychanalyse est, en ce sens, une analyse du subconscient.

subconscient, conscience obscure.
Pour les uns, ce mot désigne ce qui est latent mais disponible (les connaissances et les souvenirs par exemple), pour les autres, ce qui est définitivement inconscient, indisponible. Les psychanalystes pensent que le subconscient, partie de l’oublié qui tend à revenir à la conscience, continue d’agir sur la conduite ; c’est une activité mentale dont on n’a pas une claire conscience. Subconscient n’est pas pour autant synonyme d’inconscient, qui est refoulé et indisponible.

SUBCONSCIENT, n. m. (de sub, «en dessous de; d’un degré plus faible»).
1° (comme adjectif) Qui est faiblement conscient, qui se trouve à la limite de la conscience. Ce qui est subconscient peut parvenir à la conscience ou rester dans l’obscurité, mais n’en influe pas moins sur le comportement. Une représentation subconsciente. Des sentiments, des souvenirs subconscients le troublaient vaguement, sans qu’il pût parvenir à les identifier.
2° (comme substantif). Zone psychique où se déroulent des phénomènes dont le sujet n’a pas une conscience actuelle, mais où il peut accéder par un profond effort d’introspection. En psychanalyse, le terme subconscient fut d’abord synonyme d’inconscient, puis rejeté par Freud car il ne s’opposait pas assez radicalement à l’idée de conscience. Il faut donc bien rappeler que l’inconscient est inconscient, inaccessible à la conscience en raison de la censure. Le subconscient, lui, est mouvant, prêt à accéder à la conscience si celle-ci se concentre suffisamment sur les sentiments, fantasmes, souvenirs, idées qui s’agitent à sa périphérie, dans la pénombre…

How to whitelist website on AdBlocker?