Rechercher dans 215171 documents

Spinoza: Passion et société

Dégagez l’intérêt philosophique de ce texte suivant en procédant à son étude ordonnée.

Si les hommes étaient ainsi disposés par la Nature qu’ils n’eussent de désir que pour ce qu’enseigne la vraie Raison, certes, la société n’aurait besoin d’aucunes lois, il suffirait absolument d’éclairer les hommes par des enseignements moraux qu’ils fissent d’eux-mêmes et d’une âme libérale ce qui est vraiment utile. Mais tout autre est la disposition de la nature humaine ; tous observent bien leur intérêt, mais ce n’est pas suivant l’enseignement de la droite Raison ; c’est le plus souvent entraînés par leur seul appétit de plaisir et les passions de l’âme (qui n’ont aucun égard à l’avenir et ne tiennent compte que d’elles-mêmes) qu’ils désirent quelque objet et le jugent utile. De là vient que nulle société ne peut subsister sans un pouvoir de commandement et une force, et conséquemment sans des lois qui modèrent et contraignent l’appétit du plaisir et les passions sans frein. SPINOZA.
Parties du programme abordées :
— La société.
— L’État.
— Le pouvoir.

Analyse du sujet : C’est parce que l’homme est un être de passion avant d’être un être de raison que les lois et plus encore leur force contraignante sont nécessaires pour qu’une société subsiste.

Conseils pratiques : Analysez avec soin l’enchaînement des idées dans le raisonnement de Spinoza. Définissez avec rigueur les notions de base : plaisir, intérêt, raison, etc.

Bibliographie :

  • Julien FREUND, L’Essence du politique, Sirey.
  • HOBBES, Du citoyen, Garnier-Flammarion.
  • ROUSSEAU, Du contrat social, Garnier-Flammarion.
  • Carl Schmitt, Du politique, Fardés.
  • SPINOZA, Traité théologico-politique, Garnier-Flammarion.

Difficulté du sujet : *

Nature du sujet : Classique.

How to whitelist website on AdBlocker?