Rechercher dans 214851 documents

Spinoza: le meilleur Etat

Le meilleur État (…) est celui où les hommes vivent dans la concorde et où la législation nationale est protégée contre toute atteinte. En effet, il est certain que les séditions, les guerres, l’indifférence systématique ou les infractions effectives aux lois sont bien plus imputables aux défauts d’un État donné qu’a la méchanceté des hommes. Car les hommes ne naissent point membre de la société, mais s’éduquent à ce rôle ; d’autre part, les sentiments humains naturels sont toujours les mêmes. Au cas donc où la méchanceté régnerait davantage et où le nombre de fautes commises serait plus considérable dans une certaine nation que dans une autre, une conclusion évidente ressortirait d’une telle suite d’événements : cette nation n’aurait pas pris de dispositions suffisantes en vue de la concorde, et sa législation n’aurait pas été instituée dans un esprit suffisant de sagesse. SPINOZA.

Questions

1) Dégagez les étapes de l’argumentation de Spinoza.
2) Expliquez :
— «Le meilleur État (… ) est celui où les hommes vivent dans la concorde.» ;
— «Les hommes ne naissent point membres de la société mais
s’éduquent à ce rôle.».
3) Essai : les institutions politiques sont-elles responsables
de la méchanceté des hommes ?


Parties du programme abordées :
— L’État.
— La société.
— Le droit.

Analyse du sujet : Une présentation très classique des rap-ports de l’État et des hommes qui y vivent. Spinoza affirme ici la permanence de la nature humaine, le caractère purement culturel de la société, et donc la responsabilité de l’État en matière d’harmonie de la société.

Conseils pratiques : Analysez les présupposés de Spinoza dans ce texte, en particulier celui-ci : «les hommes ne naissent point membre de la société». Cette pensée sur laquelle repose toute la philosophie politique du contrat social (chez Hobbes, Spinoza, Rousseau, etc.) s’oppose diamétralement à la conception naturelle et réaliste d’Aristote et de sa lignée politique.

Bibliographie :

  • Aristote, La Politique, Denoël-Gonthier.
  • L’Essence du politique, Sirey.
  • Hobbes, Du Citoyen, Garnier-Flammarion.
  • C. Schmitt, Du politique, Pardès.
  • Spinoza, Traité politique et Traité théologico-politique, Garnier-Flammarion.

Difficulté du sujet : **

Nature du sujet : Classique.

How to whitelist website on AdBlocker?