Rechercher dans 215674 documents

RÉSUMÉ DE COURS: L'art

Art vient du grec “teknê” qui signifie à la fois création-production (du grec “poïesis“) et savoir-faire, habileté. Les beaux-arts, au XVIIIe siècle, seront définis comme les arts du beau. En latin, “forma” signifie beauté. L’art imite la nature (cf. Platon). Ce n’est qu’une technique imitative, dangereuse même pense Platon, puisqu’elle privilégie l’apparence, le sensible, et détourne les esprits du monde intelligible, du vrai monde. Mais l’art est avant tout une activité de l’esprit. Il ne peut se réduire à imiter la nature car le beau ne préexiste pas (cf. Hegel). L’art pose deux problèmes à la philosophie :

a) celui de la création artistique, c’est-à-dire pourquoi et comment l’œuvre est produite ? qu’est-ce qu’un artiste ? ;

b) celui de la contemplation esthétique, c’est-à-dire quelle est la spécificité du pouvoir esthétique ?

• L’art ne vise aucune fin ; il est désintéressé (à la différence de la technique). Le plaisir esthétique n’est pas lié à l’utilité que l’on peut tirer de la contemplation d’une œuvre.

• L’art est toujours lié à son époque et pourtant il est intemporel. On peut faire une histoire de l’art mais pas une histoire des progrès de l’art. Il existe des progrès techniques dans l’art (le cinéma, par exemple) mais Picasso n’est pas en progrès par rapport à Rembrandt, alors que la biologie du XXe siècle est en nets progrès depuis le XVIIIe siècle.

• L’art, avec la philosophie, est la seule expérience désintéressée que nous puissions avoir.

How to whitelist website on AdBlocker?