Rechercher dans 213548 documents

PULSION

PULSION, n.f. (lat. pulsio «poussée»). Terme utilisé en psychanalyse pour traduire le mot allemand dont se servait Freud, Trieb («poussée interne», «impulsion», «tendance»), par lequel il désignait toute force interne, ou dynamisme naturel, qu’il tenait pour physiologique en son fond. Freud a varié dans sa théorie des pulsions, passant d’un système où il opposait les pulsions de conservation du moi aux pulsions sexuelles, à un autre système où la dualité est celle d’Éros (amour, au sens sexuel) et Thanatos (mort). De nos jours, le psychologue Bowlby a découvert la pulsion d’attachement, indépendante de toute autre pulsion, et par laquelle l’être éprouve une forme élémentaire d’amitié pour un autre ; c’est le lien humain fondamental, au sens de la philia d’Aristote.

PULSION

En psychanalyse, processus dynamique orientant (par une poussée) l’organisme vers un but. La pulsion a sa source dans une excitation corporelle, qui détermine un état de tension ; elle est donc d’origine somatique ; son but consiste à supprimer l’état de tension qui la caractérise et il implique la rencontre d’un objet qui puisse la satisfaire.

♦ Chez Freud, la théorie des pulsions reste toujours dualiste : dès le début de ses travaux, il oppose la pulsion sexuelle aux pulsions d’autoconservation (la faim, par exemple). Ultérieurement, l’opposition se fera entre pulsions de vie (ou Éros, où se rassemblent libido et pulsions d’autoconservation) et pulsions de mort (ou Thanatos, tournées d’abord vers l’intérieur et l’autodestruction, puis vers l’extérieur et se manifestant comme pulsion agressive ou de destruction) qui tendent à la réduction complète des tensions, c’est-à-dire à ramener l’être vivant vers un état inorganique.

pulsion, force biologique inconsciente qui, agissant de façon permanente, suscite une certaine conduite.
La source des pulsions est corporelle ; c’est un état d’excitation (faim, soif, besoin sexuel) qui oriente l’organisme vers un objet grâce auquel la tension sera réduite. Freud a étudié les pulsions dites instinctuelles et le refoulement qu’elles subissent par la censure morale.

pulsion, terme psychanalytique désignant la tendance instinctive qui pousse à accomplir ou à refuser certains actes. — Il remplace le terme de tendance.

 

PULSION

Poussée qui fait tendre l’organisme vers un but. A sa source dans une excitation corporelle, son but est de supprimer cette tension grâce à un objet de satisfaction. La faim est l’exemple d’une pulsion.

Chez l’homme il convient d’appeler pulsion ce que l’on appelle couramment instinct (instinct sexuel, instinct maternel) : en effet, instinct désigne un comportement fixé héréditairement et entièrement préformé, alors que la pulsion est une poussée qui peut se satisfaire avec des objets différents (faim de viande, de sucre…) et peut même ne pas se réaliser (refus de manger, grève de la faim).

How to whitelist website on AdBlocker?