Rechercher dans 382886 documents

Poésie orale

Ci-dessous un extrait traitant le sujet : Poésie orale. Ce document contient 723 mots soit 4 pages. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous un de vos documents grâce à notre système gratuit d’échange de ressources numériques. Cette aide totalement rédigée en format pdf sera utile aux lycéens ou étudiants ayant un devoir à réaliser ou une leçon à approfondir en Mythologie.

« Poésie orale. Poésie composée et transmise sans l'aide de l'écriture. Le ternie est habituellement appliqué à la poésie narrative composée dans les sociétés sans écriture, vu qu'il y a très peu de documents, sur d'autres types de poésie. Les poèmes épiques d'Homère, en Grèce, L'Iliade et L'Odyssée, sont généralement considérés comme étant, à l'origine, des compositions orales. L'une des caractéristiques de la poésie orale est qu'elle contient des formules, des répétitions de mots, en particulier; des épithètes et des phrases stéréotypées, parfois des lignes et des paragraphes entiers, qui
permettent au poète, qui les a préalablement mémorisés, de réciter sur-le-champ un poème à la demande. On a l'impression générale que, .lorsqu'un poème résulte de la composition orale, il ne faut pas accorder une signification excessive par exemple aux épithètes, qui s'adaptent au mètre, mais pas au contexte, ni aux légères contradictions entré scènes typiques. ...»

Extrait texte du document: «.poésiç o rale. Poésie c omposée e t t ransmise sans t'aide d e l'écriture, . . Le ternie e st habituellement. a ppliqué à la poésie n arrative .c omp osésq dans l es s o­ ciétés s ans écriture, v u qu'il y a trè s pep de do cumeQts. sur d' autres types ,d e P.Q ésie. Les poème s ép iques d'Ho­m�*, en, Grè ce, l'l/iade et L'Odys­sée, s ont . gé néralemem c onsiqérés comme étant, à.l'origine., des;co�p osi­ti ons p ra.Ies, ,L' une _d es c aracu u auq de la poésie orale est q u'elle contient des fonnules, des r. épétitions de m ots, e n p articulier; de s ép ithètes e t des p hrase s stéréotypées, pa Ffois d es lignes e t_ d �s paragraphes e ntiers, qui pennettent au poè te, qui l es a préala­bleme nt m émorisés, d e réciter $ Ur�,le­champ un p oème à l a d emande. O n a l'impression générale que, .lorsqu'un poè me résulte de la composition o rale, i l' n e faut pas a ccorder u ne s ign ificii­tion e x,cessive par éxe mple aux ép i� thètes, qü i s 'adaptent a u mètre, mais pas-au contexte, n i aUX' tégères contra­diction s entré scèfies t ypiques ....»

1.00€

Liens utiles

You cannot copy content of this page