Rechercher dans 382889 documents

Math: Récurrence ; Sommes, produits

Ci-dessous un extrait traitant le sujet : Math. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous un de vos documents grâce à notre système d’échange gratuit de ressources numériques ou achetez-le pour la modique somme d’un euro symbolique. Cette aide totalement rédigée en format pdf sera utile aux lycéens ou étudiants ayant un devoir à réaliser ou une leçon à approfondir en Cours.

Extrait texte du document: «Récurrence ; Sommes, produits ECE3 Lycée Carnot27 septembre 2011 Pour ce troisième chapitre, un peu de théorie, puisque celui-ci va nous permettre de dénir quelques notations et méthodes supplémentaires qui nous seront bien utiles par la suite (ou peut- être devrais-je dire plutôt pour les suites, puisqu'il s'agit du premier thème faisant intervenir de façon assez intensive le symbole somme et les récurrences). 1 Démonstration par récurrence La démonstration par récurrence est un schéma de démonstration que nous utiliserons extrême- ment souvent cette année, et qu'il est donc essentiel de maîtriser parfaitement. Réaliser une bonne récurrence n'est pas très compliqué si on se force à bien en respecter la structure, la rigueur est donc de mise pour ne pas dire de bêtise ! Proposition 1. Principe de récurrence : On cherche à prouver simultanément un ensemble de propriétés P n dépendant d'un entier naturel n. On procède de la manière suivante, en respectant ces étapes qui devront être apparentes dans la rédaction de notre récurrence : Énoncé clair et précis des propriétés P n et du fait qu'on va réaliser une récurrence.  Initialisation : on vérie que P 0 est vraie (habituellement un calcul très simple).  Hérédité : on suppose P n vraie pour un entier nquelconque (c'est l'hypothèse de récurrence) et on prouve P n+1 à l'aide de cette hypothèse (si on n'utilise pas l'hypothèse de récurrence, c'est qu'on n'avait pas besoin de faire une récurrence !).  Conclusion : En invoquant le principe de récurrence, on peut armer avoir démontré P n pour tout entier n. Exemple : On considère la suite numérique dénie de la façon suivante : u 0 = 4 et8n 2 N, u n+1 = 1 u n 2+ 2 . On souhaite prouver que cette suite est minorée par 2, c'est-à-dire que 8n 2 N, u n > 2. Nous allons pour cela, bien évidemment, procéder par récurrence :  Énoncé : Nous allons prouver par récurrence la propriété P n : u n > 2.  Initialisation :u 0 = 4 >2, donc la propriété P 0 est vériée.  Hérédité : Supposons désormais P n vraie, c-est-à-dire que u n > 2, et essayons de prouver que u n+1 > 2. C'est en fait assez simple en partant de l'hypothèse de récurrence : u n > 2) u n 2> 0) 1 u n 2> 0) 1 u n 2+ 2 >2) u n+1 > 2.  Conclusion : D'après le principe de récurrence, la propriété P n est vrai pour tout entier n. Remarque 1. Variations du principe de récurrence : Le monde mathématique n'étant pas parfait, une récurrence classique n'est hélas pas toujours susante pour montrer certaines propriétés. Il faut donc être capable de modier légèrement la structure dans certains cas : 1...»

1.00€

You cannot copy content of this page