Rechercher dans 382888 documents

« L'HOMME EST CONDAMNÉ À ÊTRE LIBRE. » Sartre

Ci-dessous un extrait traitant le sujet : « L'HOMME EST CONDAMNÉ À ÊTRE LIBRE. » Sartre Ce document contient 1500 mots soit 3 pages. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous un de vos documents grâce à notre système gratuit d’échange de ressources numériques. Cette aide totalement rédigée en format pdf sera utile aux lycéens ou étudiants ayant un devoir à réaliser ou une leçon à approfondir en Citations.

« Nous n 'avons ni derrière nous, ni devant nous, dans le domaine lumineux des valeurs, des justifications ou des excuses. Nous sommes seuls, sans excuses. C'est ce que j'exprimerai en disant que l'homme est condamné à être libre. Condamné parce qu'il ne s'est pas créé lui-même, et par ailleurs cependant libre, parce qu'une fois jeté dans le monde, il est responsable de tout ce qu'il fait. » Mais par là, Sartre signifie aussi que l'homme est « responsable de tous les hommes » : « Quand nous disons que l'homme se choisit, nous entendons que chacun d'entre nous se choisit, mais par là nous voulons dire aussi qu'en se choisissant, il choisit tous les hommes. »
Autrement dit, chacun de nous, par ses choix, ses actes, pose les normes du vrai et du bien et engage ainsi l'humanité tout entière.

Extrait texte du document: «1 / 2 « L'HOMME EST CONDAMNÉ À ÊTRE LIBRE. » Sartre Sartre doit son immense notoriété à la vogue de l' existen­ tialisme (philosophie de la liberté et de la responsabilité), dont il fut considéré comme le fondateur, même si la lecture de la Phénoménologie de Husserl et de L'Etre et le Temps de Heidegger l'a profondément influencé. Deux formules pour­ raient résumer sa conception de la liberté. La première, que l'on trouve dans Saint Genet (1952): « L'important n'est pas ce qu'on a fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous. » La seconde, qui figure dans un opuscule intitulé L 'Existentialisme est un humanisme (Nagel) où Sartre répond à diverses objections formulées notamment par les catholiques et les marxistes à sa conception existentialiste de l'homme : « L'homme est condamné à être libre. » Qu'est-ce que l'existe_ntialisme? C'est l'affirmation que, chez l'homme, l'existence précède l'essence. Autrement dit, rien n'est donné d'avance à l'homme. N'ayant pas d'essence préalable, l'homme se trouve condamné à choisir librement son essence : « Qu'est-ce que signifie ici que l'existence précède l'essence ? Cela signifie que l'homme existe d'ab0rd, se rencontre, surgit dans le monde, et qu'il se définit 2 / 2...»

1.00€

Liens utiles

You cannot copy content of this page