Rechercher dans 220104 documents

Introduction : Anthropologie

Ci-dessous un extrait traitant le sujet : Introduction : Anthropologie. Ce document contient 2223 mots soit 4 pages. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous un de vos documents grâce à notre système gratuit d’échange de ressources numériques. Cette aide totalement rédigée en format pdf sera utile aux lycéens ou étudiants ayant un devoir à réaliser ou une leçon à approfondir en Philosophie.

« Les présupposés d'un projet de définition a priori de l'homme ont fait l'objet, depuis longtemps, d'une approche critique. Kant, Marx, Sartre ont développé cette approche dans des perspectives différentes mais très significatives. Kant. pour préciser que l'homme, être fondamentalement libre, peut inaugurer une série de conséquences qui ne doit rien à l'enchaînement déterminé antérieur ; Marx, pour récuser toute abstraction idéaliste à partir de laquelle on prétendrait normer l'interprétation de l'histoire et absolutiser des idées historiquement déterminées (par exemple dans la conception individualiste de la nature humaine) ; Sartre enfin pour affirmer que « l'existence précède l'essence» (au lieu d'être normée par une essence prédéfinie) et que par conséquent l'homme est libre de se faire tel ou tel. Dans cette perspective, Sartre propose de substituer l'idée d'une définition de la condition humaine, envisagée dans les traits essentiels qui en fixent les contours et les limites, à la référence traditionnelle à une nature humaine, afin d'échapper aux présupposés de cette dernière ou, du moins, à ses ambiguïtés. ...»

Extrait texte du document: « Introduction : Anthropologie 1 REPÈRES 1 PHILOSOPHIE ET ANTHROPOLOGIE. - La philosophie s"occ�N1 de to�Z ce q�; concerne l'homme. Kant ramène à la q�1YZ:LI « qu'est-ce que l'homme ? » les q�1YZ;LIY essentielles selon l�; de la philosopl;iie (Que puis-je savoir ? Que dois-je faire ? Que m'est-il permis d'espérer?). To�Z13L;Y l'idée q�1 l'on p�:YY1 définir l'homme demande examen, compte ten� de la diversité des interprétations possibles d'�I1 telle q�1YZ;LI On remar­ q�1T) q�1 les trois q�1YZ:LIY kantiennes engagent la réflexion dans des directions bien déterminées (conditions de possibilité et définition des objets d� savoir h�G):I ; critères de l'action ; finalités et espoirs de l'existence). Comme si la définition de l'homme devait en passer nécessairement par �I1 réflexion s�T les fondements, les vale�TY et les fins. - Les études généralement appelées « sciences humaines » s'occ�N1IZ elles a�YY: de l'homme, même si elles tendent so�`1IZ à réc�Y1S ce q�: n'est po�T elles q�ne abstraction, et nient q�1 leurs démarches re!,lpectives p�:YY1IZ relever d'�I1 certaine idée de l'homme. Le problème est de savoir si la façon dont elles définissent le�T objet, le�T domaine d'investigation, échappe à to�Z prés�NNLYp Elles s'intéressent bien à l'homme, mais ne l'appréhendent q�1 d'�I point de v�1 partic�D:1S dont la définition différentielle req�;1TZ �I1 approche critiq�1 dans la mes�T1 où elle comporte implicitement des idées dont les « sciences h�G);I1Y » elles-mêmes ne rendent pas compte. Ainsi, la réalité sociale, le psychisme humain, le devenir historique, le fonctionnement des langues, sont définis comme a�Z)IZ d'objets d'ét�.1 C'est bien de l'homme q�:C s'agit -et la perti­ nence, problématiq�1 des domaines de réflexion ainsi définis ne pe�Z être épro�`p1 q�m partir d'�I1 él�,;.)Z:LI des conditions de le�S constit�Z;LI Q�1 1'�I:Zp d� « concept » d'homme soit elle-même pro­ blématique n'interdit en a�,n cas �I1 approche de la représenta­ tion que l'on peut se faire de l'homme. L'homme a sans doute véc� comme entité anhistoriq�1 il n'en reste pas moins �I horizon de la réflexion, �I1 « Idée » a� sens kantien, s�Y,1NZ;+C1 de féconder et de finaliser les analyses les pl�Y diverses. - « Tout ce qui est humain est nôtre !! ... telle po�ST);Z être la devise de la philosophie entend�1 comme interrogation s�T les fonde­ ments des pratiq�1Y et des représentations h�G):I1Y les fins et les vale�SY mais a�YY: les conditions de possibilité et le sens de la connaissance h�G):I1 Mais la réflexion s�S l'homme pe�Z prendre pl�Y;1rs formes. S'agit-il d'expliquer, o� de comprendre, selon la distinction de Dilthey 7 La réflexion s�S les vale�TY s�S les possi-...»

1.00€

How to whitelist website on AdBlocker?