Rechercher dans 220108 documents

Imagination et Abstraction chez Berkeley

Ci-dessous un extrait traitant le sujet : Imagination et Abstraction chez Berkeley Ce document contient 767 mots soit 2 pages. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous un de vos documents grâce à notre système d’échange gratuit de ressources numériques ou achetez-le pour la modique somme d’un euro symbolique. Cette aide totalement rédigée en format pdf sera utile aux lycéens ou étudiants ayant un devoir à réaliser ou une leçon à approfondir en Philosophie.

Extrait texte du document: « SkarlatosN?ph?lieL1 philosophieTD philosophie g?n?rale
devoir maison: les concepts sont-ils des ?ctions? 1) Qu?est ce qui distingue l?imagination et l?abstraction?L?imagination permet de retranscrire un objet connu du sujet dans un contexte diff?rent de celui dans lequel il s?inscrit normalement. C?est ? dire de parvenir ? morceler le tout d?un objet pour en extraire des parties et les d?placer de ce tout, en conservant n?anmoins leurs crit?res propres, il s?agit d?une composition d?id?es. Les id?es de l?imagination sont donc non seulement li?es aux id?es sensibles mais en sont d?pendantes, comme l?explique clairement Berkeley lorsqu?il ?crit: ? Les id?es des sens sont les choses r?elles, ou arch?types. Les id?es de l?imagination, les r?ves, etc., en sont des copies, des images. ?  dans ses Notes philosophiques . L?abstraction, elle, est une cr?ation totale de l?esprit. Elle ne se base sur aucune connaissance pr?alable de l?objet par le sujet. Ce qui distingue donc ces deux concepts, c?est ce sur quoi ils se fondent: l?imagination prend source dans le domaine connu du sujet, dans l?exp?rience. Elle requiert cette base de donn?es pour les remodeler, quand l?abstraction fait na?tre des objets de rien qui ne soit pr?alablement per?u ou connu par le sujet. 2) A quelle condition la pens?e peut-elle abstraire un ?l?ment d?une exp?rience complexe? Il est possible d?abstraire lorsque, dans une situation, le sujet parvient ? extraire de cette derni?re une ou des qualit?s sensibles et ? les s?parer les unes des autres, ? les visualiser comme ?tant ind?pendantes et non comme constitutives du tout auquel elles se rattachent, c?est-?-dire de l?objet per?u r?f?rant, dans lequel ces qualit?s sont ? fondues ?. La pens?e parvient donc ? abstraire des qualit?s issues de la sensation. Elle est par exemple capable de concevoir la douceur (qualit? sensible) d?un velours (objet per?u) sans penser au velours en lui-m?me, ou le son d?un crissement de craie sur un tableau noir sans pour autant penser ? l?un ou l?autre de ces objets per?us. ? Je peux, certes, s?parer dans mes pens?es, ou concevoir ? part l'une de l'autre des choses que, peut-?tre, je n'ai jamais per?ues par le sens ainsi s?par?es. Ainsi, j'imagine le tronc d'un corps humain sans les membres ou je con?ois l'odeur d'une rose sans penser ? la rose elle-m?me. ? Principes de la connaissance humaine 3) Nos concepts abstraits sont-ils des ?ctions?S?il est possible d?abstraire des id?es particuli?res comme lՎcrit Berkeley de la ligne 20 ? la ligne 25 de l?extrait: ? {?} je suis capable d?abstraire, en un sens, comme lorsque je consid?re, s?par?es des autres, certaines parties ou qualit?s particuli?res qui, bien qu?elles soient unies en quelque objet, peuvent cependant exister r?ellement sans elles. ? , il est cependant impossible d?abstraire des id?es g?n?rales: ? Mais je nie {?} que je puisse forger une notion g?n?rale en l?abstrayant des particuliers ? (lignes 28/29). Le...»

1.00€

Liens utiles

How to whitelist website on AdBlocker?