Rechercher dans 382889 documents

Dette publique de la France - SES

Ci-dessous un extrait traitant le sujet : Dette SES. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous un de vos documents grâce à notre système d’échange gratuit de ressources numériques ou achetez-le pour la modique somme d’un euro symbolique. Cette aide totalement rédigée en format pdf sera utile aux lycéens ou étudiants ayant un devoir à réaliser ou une leçon à approfondir en Economie / SES.

Extrait texte du document: «Acheré Clémence 1G La dette publique La France est un des pays les plus endettés au monde. Depuis 1974 elle connait un déficit budgétaire : elle dépense plus qu’elle ne gagne. Pour pallier ce manque de monnaie elle s’endette auprès de créanciers. Or cet endettement a des répercussions sur le pays. En effet on découvrira qu’il y a des conséquences au niveau économique, et ensuite que l’endettement engendre des des modifications de comportements chez la plupart des agents économiques. L’endettement de la France est synonyme de changements économiques. L’Etat décide d’une hausse des prélèvements obligatoires : impots, prélèvements à la source, cotisations sociales.. Ce qui peut engendrer une baisse de la consommation par les agents à capacités d’investissement, ayant moins de la possibilité d’épargner. Cela est vérifiable car la dette n’ayant fait qu’augmenter entre 2012 et 2016, passant de 1892 milliards d’euros à 2188 milliards, les prélèvements obligatoires ont proportionnellement augmentés, passant d’une hausse de 35 milliards d’euros entre 2012 et 2013 à une hausse de 51 milliards entre 2012 et 2016 ! De plus, l’Etat peut également tenter un effet de relance de la dépense publique qui conduit à accélerer la croissance économique. Ce plan peut fonctionner car la production est stimulée : c’est l’effet recherchée d’une politique budgétaire (l’Etat utilise son budget afin de de créer un effet de relance). Cependant cela ne fonctionne pas toujours car les administrations publiques remboursent leur prêt à l’aide de leur épargne, et cela tend alors à augmenter les taux d'intérêts, rendant ainsi l’emprunt pour d’autres agents économiques compliqué. Ils auront du mal à financer leurs activités, c’est une conséquence négative dûe à la tentative d’une politique de relance : on parle d’effet d'éviction. Sa dette amène certains agents économiques à modifier leurs comportements. En effet, la politique budgétaire n’ayant pas fonctionné, les agents économiques tels que les ménages par exemple vont davantage épargner car ils savent qu’en conséquence il y aura une hausse des prélèvements obligatoires, ils anticipent donc en épargnant. En France le taux d’épargne était de 15% en 2019 et est passé à 21,4% en 2020 expliqué par l’augmentation de la dette causée par la pandémie. Il y aura potentiellement une hausse du taux d’intérêt . Cette hausse serait dûe au fait qu’un agent économique tel que l’Etat s’endette fortement auprès de créanciers qui ont peut d’un défaut de paiement et ne voudront plus prêter à un taux d’interet vu comme trop faible. Ils augmenteront alors ce taux. On peut prendre l’exemple d’une entreprise qui emprunte 100e à un créancier mais qui ne le remboursera jamais, lors du prochain emprunt de l’entreprise le nouveau créanciers acceptera à condition d’élever son taux d’interet. En conclusion les conséquences de la dette publique sont nombreuses, tels qu’une hausse de prélèvements obligatoires, des politiques budgétaires ou encore une hausse du taux d’épargne et du taux d’interet. Elles semblent plutôt négatives que positives.....»

1.00€

You cannot copy content of this page