Rechercher dans 224175 documents

Denis Diderot, « L'Adieu au vieillard », Supplément au Voyage de Bougainville (1772)

Ci-dessous un extrait traitant le sujet : Denis Diderot, « L'Adieu au vieillard », Supplément au Voyage de Bougainville (1772). Ce document contient 1452 mots soit 5 pages. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous un de vos documents grâce à notre système gratuit d’échange de ressources numériques. Cette aide totalement rédigée en format PDF sera utile aux lycéens ou étudiants ayant un devoir à réaliser ou une leçon à approfondir en: Littérature.


Une fois que le candidat a pris connaissance de la question posée par l'examinateur, il s'agit pour lui de mobiliser efficacement ses connaissances.
Les connaissances à mobiliser pour répondre à la question
Des connaissances sur le contexte culturel et littéraire du texte : le texte, intitulé « l'Adieu au vieillard », est extrait du Supplément au Voyage de Bougainville (1772) écrit par Denis Diderot, philosophe des Lumières. Il est donc à replacer dans le contexte de ce courant philosophique fondé sur l'apologie du rationalisme. Les écrivains des Lumières prônent les vertus de la culture et de la tolérance, par le biais de textes argumentatifs qui ont pour objectif de convaincre le lecteur. On retiendra que nombre d'œuvres des Lumières visent à critiquer la société civile par différents moyens.
Des connaissances sur l'auteur : il ne s'agit pas de dérouler devant l'examinateur une biographie complète de Denis Diderot (1713-1784), mais de retenir les éléments essentiels qui vont permettre de faire l'explication du texte. Romancier et philosophe, Diderot est le principal instigateur de l'Encyclopédie, sorte de compte-rendu de tous les savoirs à visée documentaire et philosophique. II est également l'auteur du Neveu de Rameau, de la Religieuse, de Jacques le Fataliste, récits où il développe une philosophie matérialiste.

Extrait texte du document: « Denis Diderot, « L'Adieu au vieillard », Supplément au Voyage de Bougainville (1772) ➔ SÉQUENCE 3, TEXTE 3 • OBJET D'ÉTUDE : CONVAINCRE, PERSUADER, DÉLIBÉRER -L'ESSAI, LE DIALOGUE, L'APOLOGUE Puis s'adressant à Bougainville, il ajouta :« Et toi, chef des brigands qui t'obéissent, écarte promptement ton vais­ seau de notre rive : nous sommes innocents, nous sommes heureux; et tu ne peux que nuire à notre bonheur. Nous sui- 5 vons le pur instinct de la nature; et tu as tenté d'effacer de nos âmes son caractère. Ici tout est à tous; et tu nous as prê­ ché je ne sais quelle distinction du tien et du mien. Nos filles et nos femmes nous sont communes; tu as partagé ce privi­ lège entre nous; et tu es venu allumer en elles des fureurs 10 inconnues. Elles sont devenues folles dans tes bras; tu es devenu féroce entre les leurs. Elles ont commencé à se haïr; vous vous êtes égorgés pour elle; et elles nous sont revenues teintes de votre sang. Nous sommes libres; et voilà que tu as enfoui dans notre terre le titre de notre futur escl avag e. 15 Tu n'es ni un Dieu ni un démon : qui es-tu donc, pour faire des esclaves? Orou ! toi, qui entends la lan gue de ces hommes-là, dis-nous à tous, comme tu me l'a dit à moi, ce qu'�a ont écrit sur cette lame de métal : ce pays est à nous. Ce pays est à toi! Et pourquoi? parce que tu y as mis le pied? 20 Si un Tahitien débarquait un jour sur vos côtes, et qu'il gra­ vât sur une de vos pierres ou sur l'écorce d'un de vos arbres : Ce pays appartient aux habitants de Tahiti? Qg.' en penserais­ tu? Tu es le plus fort! Et qu'est-ce que cela fait? Lorsqu'on t'a enlevé une des méprisables bagatelles dont ton bâtiment 25 est rempli, tu t'es récrié, tu t'es vengé; et dans le même ins­ tant tu as projeté au fond de ton cœur le vol de toute une contrée! Tu n'es pas esclave : tu souffrirais la mort plutôt...»

1.00€

How to whitelist website on AdBlocker?