Rechercher dans 224668 documents

Chevardnadze (Eduard Amvrossïevitch, dit Edouard)

Ci-dessous un extrait traitant le sujet : Chevardnadze (Eduard Amvrossïevitch, dit Edouard). Ce document contient 542 mots soit 2 pages. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous un de vos documents grâce à notre système gratuit d’échange de ressources numériques. Cette aide totalement rédigée en format PDF sera utile aux lycéens ou étudiants ayant un devoir à réaliser ou une leçon à approfondir en Biographies.

Extrait texte du document: « Chevardnadze (Eduard Amvrossïevitch, dit Edouard) Homme d'Etat géorgien * 25.1.1928, Mamati Membre du Parti communiste soviétique depuis 1948, E. Chevardnadze gravit les échelons du Parti communiste soviétique : il est représentant de la Géorgie depuis 1972 puis premier secrétaire du P.C. de géorgien. Grâce au succès de ses réformes économiques et administratives, il est considéré par Mikhaïl Gorbatchev comme un réformateur décidé. Promu par ce dernier au Politburo en 1985 et appelé à prendre la relève de Andrei A. Gromyko en qualité de ministre des Affaires étrangères, Chevardnadze applique les directives de la politique de réformes en matière de politique étrangère : il assure de manière diplomatique le retrait des troupes soviétiques d'Afghanistan (1988-1989), garantit le détachement presque sans heurt des Etats satellites d'Europe de l'Est de l'Organisation du Pacte de Varsovie (1989-1990), oeuvre en faveur de la réunification des deux Etats allemands (1990) et augmente considérablement le prestige de l'Union Soviétique grâce à ses initiatives extérieures en faveur de la paix et du désarmement. Anticipant l'échec de la pérestroïka en 1990, il démissionne, puis revient brièvement au ministère des Affaires étrangères peu de temps avant la dissolution de l'URSS en novembre 1991. En 1993, il fait adhérer la Géorgie à la Communauté des Etats Indépendants (CEI), adhésion qui fut ratifiée par le parlement en 1994. Président de la République géorgienne depuis 1992, il combat les mouvements séparatistes des Ossètes et des Abkhazes soutenus épisodiquement par la Russie. En 1998, il a réchappe à un deuxième attentat....»

1.00€

How to whitelist website on AdBlocker?