Rechercher dans 382888 documents

Biographie Emile Verhaeren

Ci-dessous un extrait traitant le sujet : Biographie Emile Verhaeren. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous un de vos documents grâce à notre système d’échange gratuit de ressources numériques ou achetez-le pour la modique somme d’un euro symbolique. Cette aide totalement rédigée en format pdf sera utile aux lycéens ou étudiants ayant un devoir à réaliser ou une leçon à approfondir en Biographies.

Extrait texte du document: «Biographie: Emile Verhaeren Émile Verhaeren est né le 21 mai 1855 à Saint-Amand, en Belgique. En 1874, il entame des études de droit à l'université de Louvain. Les années suivantes, il fréquente, à Bruxelles, le salon d'Edmond Picard, où se réunissent les jeunes écrivains et artistes avant-gardistes belges. Ces rencontres poussent Émile Verhaeren à abandonner ses études de droit pour se lancer dans l'écriture. Il commence à publier ses poèmes dans différentes revues, et devient également critique d'art. Il écrit notamment des essais sur Rembrandt et Monet . EN 1833, Émile Verhaeren publie son premier recueil de poèmes, Les Flamandes . Ses poèmes sont influencés par le courant symboliste. Il épouse la peintre Marthe Massin en 1891 et célèbre la jeune femme dans une trilogie de recueils, Les heures claires , Les heures d'après-mid i et Les heures du soir . Au cours des années suivantes, il publie plusieurs recueils de poèmes. Dans la lignée des Flamandes , Campagnes hallucinées (1893) et Villes tentaculaires (1895). Ses oeuvres rencontrent rapidement le succès et sont traduites à l'étranger. Il entame une série de conférences en Europe. Dans le même temps, il entretient une correspondance fournie avec les artistes de son époque, parmi lesquels Georges Seurat , Auguste Rodin , Maurice Maeterlinck, Stéphane Mallarmé, Andre Gide ou Rainer Maria Rilke . Il devient ainsi une personnalité très en vue. Il fréquente régulièrement les membres de la famille royale belge. Pendant la Première Guerre mondiale, il s'exile en Angleterre, et écrit des poèmes qui dénoncent la violence de la guerre : Les ailes rouges de la guerre et Les flammes hautes . Il meurt à Rouen en 1916, à l'âge de 61 ans, dans un accident de train en gare de Rouen....»

1.00€

You cannot copy content of this page