Rechercher dans 224175 documents

Analyse du discours sur la Banqueroute de Mirabeau

Ci-dessous un extrait traitant le sujet : Analyse du discours sur la Banqueroute de Mirabeau Ce document contient 876 mots soit 2 pages. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous un de vos documents grâce à notre système d’échange gratuit de ressources numériques ou achetez-le pour la modique somme d’un euro symbolique. Cette aide totalement rédigée en format pdf sera utile aux lycéens ou étudiants ayant un devoir à réaliser ou une leçon à approfondir en Littérature.

MIRABEAU (HONORÉ GABRIEL RIQUETI, COMTE DE)

Homme politique français né au Bignon (Loiret) en 1749. Pendant sa jeunesse turbulente et parfois scandaleuse (il fut, par exemple, condamné à mort par contumace pour rapt et adultère par le tribunal de Besançon, et gracié en 1782), son père n’hésita pas à le faire emprisonner plusieurs fois. En 1786, il fut chargé par Calonne d’une mission à Berlin. Mais c’est la Révolution qui devait lui permettre de montrer ses capacités.
Inspiré par Montesquieu et par la monarchie anglaise, il défendit le principe d’équilibre des pouvoirs entre l’Assemblée et le roi. Élu aux États généraux par le tiers état d’Aix, il ne tarda pas à se rendre célèbre par son prodigieux don d’orateur. Cependant, après s’être montré audacieux réformateur et avoir défendu les principes révolutionnaires (Déclaration des droits de l’homme), il se rapprocha du roi. Accusé de trahison par certains, il n’en garda pas moins sa popularité. Il venait d’être élu président de l’Assemblée lorsqu’il mourut subitement en 1791. Ses restes reposent au Panthéon. On lui doit de nombreux écrits, dont des Essais sur les lettres de cachet et les prisons d’État (1782), Histoire secrète de la cour de Berlin (1789)...

 

Extrait texte du document: « BAC ORAL DE FRANÇAIS     OEuvre étudiée : Discours sur la banqueroute de Mirabeau     Introduction :   Honoré Gabriel Riqueti plus communément appelé Mirabeau, né le 9 mars 1749 et mort le 2avrile 1791 à Paris, est un écrivain, diplomate, journaliste et homme politique francais, Mirabeau est une figure importante de la Révolution francaise, ses discours offrent un bel exemple de l'éloquence parlementaire. Bien que membre de la noblesse, il se distingue en tant que député du tiers état aux états généraux. Fort aimé par les révolutionnaires, son corps est transporté au Panthéon à sa mort, mais la découverte de ses relations secrètes avec la royauté retourne l'opinion, et sa dépouille est retirée du mausolée dont il était le premier occupant..LE discours prononcé devant l'assemblée le 26 septembre 1789 offre une illustration de ses talents d'orateur. Il doit convaincre les députés d'adopter le plan soumis par Necker le 24 septembre:le trésor est vide, Necker propose aux députés de voter une contribution extraordinaires d'un quart des revenus. L'assemblée est partagée. Mirabeau au cours de cette séance intervient à plusieurs reprises pour rappeler l'urgence et la gravité de la situation. Le discours dit «  Sur la banqueroute » correspond à sa quatrième prise de parole. A la suite de ce discours,il a emporté l'adhésion de l'assemblée : « Nous n'essaierons pas de rendre l'impression que ce discours improvisé produisit sur l'assemblée. Des applaudissements presques convulsifs firent places a un décret très simple conçue en ces termes : «  vu...»

1.00€

How to whitelist website on AdBlocker?