Rechercher dans 223082 documents

MILHAUD Gaston

MILHAUD Gaston. Philosophe français. Né à Nîmes le 10 août 1858, mort à Paris le 1er octobre 1918. Sorti de la section scientifique de l’Êcole Normale et nommé en 1881 professeur de mathématiques dans une école
secondaire du Havre, Milhaud semblait destiné à faire carrière de mathématicien lorsqu’il rencontra son ancien condisciple Pierre Janet (1859-1947) qui eut sur lui une influence considérable et l’orienta vers l’histoire et la philosophie de la science. De cette évolution on constate les premiers signes dans le cours libre (1892) que Milhaud professa à l’Université de Montpellier sur Les Origines de la science grecque. Sa renommée comme critique de la science s’affirma par sa thèse de doctorat ès lettres, Essai sur les conditions et les limites de la certitude logique (1894), l’un des témoignages les plus marquants de la réaction qui se fit jour, à la fin au XIXe siècle, contre l’empirisme positiviste qui accorde à la science une valeur absolue. Milhaud, toutefois, tempéra un peu sa critique dans les nombreux ouvrages d’histoire et de philosophie qu’il publia dans la suite (Le Rationnel, 1898; Les Philosophes géomètres de la Grèce, 1900; Le Positivisme et le progrès de l’esprit, 1902; Etudes sur la pensée scientifique chez les Grecs et chez les Modernes, 1906; Nouvelles Etudes sur la pensée scientifique, 1911). En 1909 fut créée spécialement pour lui, à la Sorbonne, une chaire d’« Histoire de la philosophie dans ses rapports avec les sciences ». 11 y donna une grande impulsion à l’étude de l’histoire de la science, et cette préoccupation aura dominé toute sa vie. La mort le surprit au moment où il achevait son Descartes savant.

Liens utiles

How to whitelist website on AdBlocker?