Rechercher dans 223082 documents

Liberté et déterminisme

Si les phénomènes de la nature étaient absolument déterminés, il n’y aurait aucune place pour la liberté humaine. On ne peut assimiler les lois de la nature à un “destin”, à une “fatalité”. Les phénomènes de la nature se produisent selon des faisceaux de causes qui ne contiennent aucune fatalité mais qui sont soumis à des lois.

Problématique

Le principe du déterminisme est l’affirmation selon laquelle tous les phénomènes de la nature se produisent selon des lois. Pour qu’un événement ou un phénomène se produise, il faut que certaines conditions soient remplies. En revanche, pour le fatalisme, tout événement est déterminé à l’avance et prend donc un aspect irrévocable.

Enjeux

La pensée ordinaire confond le déterminisme et le fatalisme. Pourtant, les deux termes ont une signification bien distincte. Le déterminisme ne consiste pas à affirmer l’aspect inéluctable d’un événement mais à en dégager les conditions d’existence. La connaissance donne alors la possibilité d’agir sur cet événement. Au contraire, le fatalisme est une négation de toute connaissance. Une chose se produit parce quelle devait se produire, au nom d’un destin. La liberté est alors impossible.

Liberté et déterminisme

Un peu moins de poudre dans la charge, l’obus allait moins loin, j’étais mort. L’accident le plus ordinaire donne lieu à des remarques du même genre ; si ce passant avait trébuché, cette ardoise ne l’aurait point tué. Ainsi se forme l’idée déterministe populaire, moins rigoureuse que la scientifique, mais tout aussi raisonnable. Seulement l’idée fataliste s’y mêle, on voit bien pourquoi, à cause des actions et des passions qui sont toujours mêlées aux événements que l’on remarque. On conclut que cet homme devait mourir là, et que c’était sa destinée, ramenant ainsi en scène cette opinion de sauvage que les précautions ne servent pas contre le dieu, ni contre le mauvais sort.

Liens utiles

How to whitelist website on AdBlocker?