Rechercher dans 214389 documents

Le temps est un appel à la liberté

Dans “L’Irréversible et la Nostalgie“, Jankélévitch peint l’irrésistible et l’irrévocable irréversibilité du temps, les attitudes de refus qu’engendre une telle réalité. Que ce refus se traduise par des mythes comme ceux de l’éternelle jeunesse, de la résurrection, de l’éternel retour, ou encore par l’angoisse, la nostalgie, les regrets, les remords, l’espérance d’un avenir meilleur, il manifeste la misère de l’homme voué à la mort. Mais s’il y a dans le temps, pour l’homme, la possibilité de sa défaite, il y a aussi l’occasion d’une éternelle régénération, en particulier dans la volonté, l’amour, la création. À condition, toutefois, que l’homme consente à l’irréversible. « L’avenir est le lieu naturel de l’espérance comme il est le pôle magnétique du courage » : cela signifie que l’avenir est le seul sens que nous impose le temps irréversible et qu’il nous appelle comme ce qui s’ouvre à l’incessante découverte de terres inconnues ! En consentant à l’irréversible, en abondant dans son sens, en l’assumant, l’homme peut transformer son destin en destinée. 

How to whitelist website on AdBlocker?