Rechercher dans 215674 documents

Hobbes: Le contrat social : l'acte contractuel générateur du grand Léviathan

Le contrat social : l’acte contractuel générateur du grand Léviathan

Dans Léviathan, Hobbes considère le genre de vie qui prévaudrait, s’il n’existait pas de pouvoir visible pour tenir les hommes en respect. Dans un tel état, chaque individu, possédant par nature les mêmes forces, les mêmes besoins, le même droit de se défendre par tous les moyens dont il dispose, cherche à atteindre ses fins : la conservation et l’accroissement de ses forces mais aussi parfois l’agrément. De ce fait, chacun s’efforce de détruire ou de dominer l’autre. L’état naturel est donc un état de «guerre de chacun contre chacun ». Seul un artifice qui est le contrat permet d’en sortir. En effet, si chacun cède le droit qu’il a sur toutes choses, la guerre n’a plus de raison d’être. Dès lors le Commonwealth ou l’État peut naître : il résulte de la cession du pouvoir et de la force du plus grand nombre possible d’individus à un seul homme, ou à une seule assemblée, qui puisse réduire toutes leurs volontés, par la règle de la majorité, en une seule volonté : « La multitude ainsi unie en une seule personne est, dit Hobbes, appelée une République, en latin “Civitas”. Telle est la génération de ce grand Léviathan, ou plutôt, pour en parler avec plus de révérence, de ce dieu mortel auquel nous devons, sous le Dieu immortel, notre paix et notre protection. »

 

How to whitelist website on AdBlocker?