Rechercher dans 214851 documents

Faut-il reconnaître quelqu'un comme son maître ?

Faut-il reconnaître quelqu’un comme son maître ?

Parties du programme abordées :
— Le pouvoir.
— Le désir (chez Hegel).
— Autrui.
— La violence.

Analyse du sujet : L’obéissance acceptée peut-elle être une école d’autonomie et nous faire accéder à notre essence spirituelle authentique ? Faut-il être passé par la servitude pour atteindre véritablement son autonomie ?

Conseils pratiques : Commencez par cerner le sens des concepts avec suffisamment de précision. En particulier, le sens donné à l’expression quelqu’un peut orienter la problématique. Un plan dialectique est souhaitable : A) Il faut reconnaître un maître pour parvenir à la conscience de soi ; B) Mais cette re-connaissance n’est-elle pas soumission et servitude ? Les idées de loi universelle et de volonté générale apportent la synthèse dans la reconnaissance mutuelle.

Bibliographie :

  • HEGEL : Phénoménologie de l’esprit, pp. 161-166, Aubier-Montaigne.
  • A. KoejevE, Introduction ci la lecture de Hegel, Gallimard.
  • É. LA Boétie, Discours de la servitude volontaire. Payot.

Difficulté du sujet : ***

Nature du sujet : Pointu.

How to whitelist website on AdBlocker?