Rechercher dans 205780 documents

FANTASME

FANTASME. n. m. (du grec phantasma, «apparition »).
1° Sens courant. Représentation imaginaire , plus ou moins obsessionnelle, qui hante l’esprit d’une personne. Il peut s’agir de rêves divers (de richesse, d’amour, de bonheur), d’angoisses ou de peurs projetées sur la réalité, dont le sujet a en principe conscience. Tu as des fantasmes sexuels? Vivre dans ses fantasmes. A ce sens correspond le verbe fantasmer : se plaire à ses fantasmes ; percevoir les choses à travers les déformations de ses fantasmes.
2° Sens psychanalytique. Scénario imaginaire , rêve issu de l’Inconscient, au cours duquel l’individu «satisfait» des désirs irréalisables dans sa vie quotidienne. La cure psychanalytique permet au sujet de prendre conscience de ses fantasmes profonds. Certains fantasmes seraient communs à tous les individus, et liés aux complexes mis au jour par Freud (voir ce mot).
N.B. Le mot fantasme s’est banalisé en passant du sens psychanalytique au sens courant. Il est donc important de voir dans quel contexte il est employé. Notons que le terme a une portée féconde en critique littéraire et artistique : les fictions, les oeuvres d’imagination, les représentations picturales sont en effet comme de grandes rêveries maîtrisées et mises en forme par les artistes, des fantasmes architecturés en objets esthétiques.

FANTASME

Production imaginaire, scénario où le sujet met en scène son désir, de façon plus ou moins inconsciente selon l’effet de la cen­sure. Sorte de rêve éveillé, le fantasme est en quelque sorte un stade intermédiaire dans la formation du symptôme; il apporte au sujet une satisfaction imaginaire, régie par la censure et repré­sentant conjointement le désir et la défense.

L’importance des fantasmes dans la vie du sujet, telle qu’elle se fait jour dans la cure psychanalytique, par exemple, montre à quel point la névrose est constituée en partie d’une réalité pure­ment psychique. Certains conflits ou traumatismes à l’origine des névroses seraient ainsi essentiellement psychiques, d’ordre fantasmatique.

Les fantasmes infantiles viennent apporter à l’enfant une réponse, imaginaire, à des questions qu’il se pose (sur son origine, sur la sexualité, celle de ses parents en particulier). Certains ont un caractère universel, comme le fantasme de la scène primitive.