Rechercher dans 214549 documents

Est-il raisonnable d’aimer ?

Sujet : Est-il raisonnable d’aimer ?

LES PASSIONS

L’amour paraît être une passion naturelle

  1. Pindare, Properce, Dante et bien d’autres — presque tous les poètes, et pas seulement les romantiques – ont chanté l’amour et l’ont exalté.
  2. Les comportements des bêtes elles-mêmes semblent nous inviter à la recherche d’un plaisir partagé avec une autre personne.
  3. Mais le plaisir durable et stable semble ne pouvoir être obtenu que par la rencontre d’une personne élue, d’une âme-sœur, du «grand amour», que l’on considère d’ordinaire comme une condition essentielle du bonheur.

Illusions et irrationalité de l’amour-passion

  1. L’amour-passion est, cependant, raillé par les très jeunes gens. Ce sont eux qui suivent la nature, dit Lucrèce : il n’y a que le physique de cette passion qui soit bon.
  2. La «cristallisation», comme Stendhal l’a appelée, est une suite naturelle de l’amour : vous ne voyez plus la personne qui vous a inspiré l’amour «telle qu’elle est réellement, mais telle qu’il vous convient qu’elle soit» (“De l’amour“, 1822).
  3. Aussi, selon les Stoïciens, «les passions sont des mouvements de l’âme faisant preuve de désobéissance à l’égard de la raison» (SVF, III, 377).

C’est le désir de fusion avec l’autre, et non pas l’amour, qui fait l’irrationalité de l’amour-passion

  1. L’amour, parce qu’il est désir de fusion avec l’autre, semble nécessairement générateur d’illusions et de de déceptions programmées : deux ne feront jamais un. Et c’est pourquoi, d’après Lucrèce, la jalousie en est la rançon ordinaire.
  2. Mais un amour véritable, comme Descartes le dit plaisamment, consiste peut-être bien davantage en ce qu’«on imagine un tout, duquel on pense être seulement une partie, et que la chose aimée en est une autre» {“Traité des Passions“, art. 80).
  3. Aussi, «celui qui aime peut encore rester clairvoyant» (Kant, Anthropologie au point de vue pragmatique, § 74). •

How to whitelist website on AdBlocker?