Rechercher dans 210371 documents

DURKHEIM

Sociologue français (1858-1917). Durkheim pense que le social est du «spirituel». Il croit sincèrement en la réalité d’une conscience collective, qui peut être étudiée de manière scientifique. Émile Durkheim est, de tous les «pères fondateurs», celui qui reste le plus présent dans la sociologie contemporaine. Convaincu que l’individu ne peut être heureux que dans une société qui lui impose normes et contraintes, il n’est guère au goût du temps, mais sa méthodologie est revendiquée par tous les sociologues comme un bien commun.

VIE

Condisciple, à l’École Normale Supérieure, d’Henri Bergson, Maurice Blondel et Jean Jaurès, Émile Durkheim appartient à cette génération d’intellectuels français de la Ille République qui ont mis en place la pensée du XXe siècle.

Le brillant élève et le professeur
Émile Durkheim naît à Épinal le 15 avril 1858, d’une famille de rabbins. Très tôt décidé à enseigner, il prépare au Lycée Louis-le-Grand (à Paris) l’École Normale Supérieure, où il entre en 1879. Il va ensuite étudier les sciences sociales en Allemagne auprès de Wilhelm Wundt et, en 1887, il se voit attribuer une chaire de pédagogie et de science sociale à la faculté des lettres de Bordeaux.

Le fondateur de l’«École française de sociologie»
En 1893, il soutient sa thèse de doctorat sur la division du travail social . En 1895, il publie Les Règles de la méthode sociologique et, en 1896, il fonde la revue “L’Année sociologique“. En 1902, il est nommé professeur à la Sorbonne. En 1913, sa chaire prend le nom de «chaire de sociologie de la Sorbonne». Il meurt à Paris le 15 novembre 1917 sans avoir pu achever ses derniers travaux.

OEUVRES

L’oeuvre de Durkheim est celle d’un explorateur prudent et méthodique qui applique à l’étude des faits sociaux une méthode comparable à celle des sciences exactes. Traitant les faits sociaux «comme des choses», il propose une explication strictement sociologique des faits étudiés.

De la Division du travail social (1893)
Dans cette oeuvre, Durkheim, encore largement sous l’influence d’Auguste Comte, tente d’établir une loi évolutive: celle du passage de la solidarité mécanique à la solidarité organique. La solidarité mécanique est celle qui caractérise les sociétés archaïques: les individus partagent les mêmes sentiments, les mêmes croyances. La solidarité organique, caractéristique de nos sociétés, résulte au contraire de la différenciation des individus. Ici, les individus sont liés les uns aux autres parce qu’ils exercent des rôles et des fonctions complémentaires à l’intérieur du système social.

Les Règles de la méthode sociologique (1895)
Dans cette oeuvre, Durkheim s’est fixé deux objectifs: démontrer et définir la spécificité de la sociologie puis décrire les méthodes propres à cette discipline. Une de ces propositions est que «les faits sociaux doivent être considérés comme des choses». Pour Durkheim, le sociologue doit avoir à l’égard des faits sociaux la même attitude que le savant.

Le Suicide (1897)
Le suicide est incontestablement un phénomène social, puisque les taux de suicide varient considérablement et régulièrement en fonction des milieux sociaux: les protestants se suicident plus que les catholiques; le suicide est plus fréquent dans les pays où le divorce est plus répandu; il est également plus fréquent à la campagne qu’à la ville.

Les Formes élémentaires de la vie religieuse (1912)
La religion est conçue par Durkheim comme un phénomène d’essence universelle. La question est de savoir pourquoi toutes les sociétés connaissent la distinction entre le sacré et le profane. Une seule explication est possible: l’unique force qui dépasse les individus est la société elle-même. Toute société implique une autorité morale de la collectivité sur l’individu, autorité qui s’exerce par le respect. Ce respect est à la source du sacré.

EPOQUE


Les désordres sociaux
Le temps de Durkheim, c’est celui de l’industrialisation massive et des problèmes sociaux qui en découlent. Durkheim y fut très sensible et deux de ses livres parmi les plus importants, “De la Division du travail social” et “Le Suicide“, sont nés d’une réflexion sur les problèmes que rencontre son époque. Ce qui lui importait avant tout était de constituer une science capable d’éclairer les sociétés sur leurs maux. Il sera, aussi, profondément bouleversé par l’affaire Dreyfus, ce qui explique peut-être le regain d’intérêt qu’il manifeste pour l’analyse des phénomènes religieux dès 1898.

Le socialisme
Né d’une réflexion sur la société, le socialisme fait, lui aussi, un diagnostic des maux des sociétés industrielles et propose un remède. Durkheim ne croit ni au diagnostic, ni au remède. Rien de bon pour la société ne lui paraît devoir sortir d’une analyse en termes d’opposition des classes. Les doctrines socialistes sont pour lui la conséquence des dérèglements sociaux entraînés par l’évolution des sociétés industrielles.

APPORTS

Ce qui distingue Émile Durkheim des autres «pères fondateurs» de la sociologie moderne, c’est qu’il fut, à proprement parler, un chef d’école et sut rassembler de nombreux talents autour d’un même but: fonder la sociologie.

En fondant cette revue, Émile Durkheim a permis aux chercheurs du monde entier de confronter leurs travaux. Autour de cette publication s’est créée l’École française de sociologie, qui rassemble des penseurs comme Marcel Mauss (par ailleurs neveu de Durkheim), Maurice Halbwachs ou Georges Davy.
Dans “Le Suicide” et dans “Les Règles” notamment, Durkheim a indiqué la direction que pouvait prendre une sociologie scientifique. Le Suicide constitue encore un modèle de recherche, caractérisé à la fois par une puissante imagination théorique et par une grande ingéniosité méthodologique. “Les Règles” expriment, de façon générale, l’idéal de méthode auquel le sociologue contemporain continue d’obéir. En même temps, les hypothèses et les découvertes de Durkheim ont indiqué des pistes de recherche dont la sociologie ultérieure devait montrer la fécondité: “Les Formes élémentaires” suggèrent un ensemble de problèmes qui s’insérera dans le cadre de la «sociologie de la connaissance»; “Le Suicide” annonce les recherches sur le rôle de la famille dans l’insertion sociale de l’individu; “De la Division du travail” préfigure les recherches concernant l’effet de l’intégration professionnelle sur l’intégration sociale. Ces exemples, qu’il serait facile de multiplier, montrent que de tous les «classiques», Durkheim est aujourd’hui le plus présent.

2 comments on DURKHEIM

  1. Durkheim

    (Émile, 1858-1917.) Philosophe et sociologue français. Il fonde en 1896 L’Année sociologique. Nommé à la Sorbonne en 1902, il y occupe, à partir de 1913, la première chaire française de sociologie.
    ♦ Continuateur d’A. Comte, Durkheim est le fondateur de la sociologie scientifique, objective au même titre, selon lui, que les sciences de la nature. La méthode qu’il élabore – où il introduit la statistique -repose sur un principe fondamental : « considérer les faits sociaux comme des choses ». Cette règle entend sauvegarder la spécificité du fait social en le définissant par certains caractères extérieurs communs ; elle rend caduques les explications spontanées s’inspirant d’une « transparence » des faits et tient à l’écart les interprétations psychologiques des phénomènes sociaux pour éviter de confondre causes et effets : c’est, par exemple, l’institution familiale qui produit les sentiments familiaux, et non l’inverse.
    ♦ Durkheim reconnaît à la société une nature sui generis – à la manière d’un composé chimique qui acquiert des qualités différentes de celles des composants : souveraine, elle façonne sentiments et personnalité de tous ceux qui y vivent. Immanente à chacun, la société est transcendante à tous et produit, par l’intermédiaire de la conscience collective, l’espace et le temps homogènes, les concepts et les principes de la raison, les valeurs morales et religieuses. Tout se passe donc comme si Durkheim substituait la société à l’a priori du rationalisme*.
    ♦ Cette conception de la conscience collective – ou sociologisme – s’inscrit d’autre part dans une idéologie conservatrice de l’intégration sociale. C’est, par exemple, ce qui apparaît avec le concept d’anomie forgé dans l’étude sur le suicide – concept qui se révélera l’un des plus féconds de la sociologie ultérieure.
    L’anomie signifie le dérèglement d’une société où l’on observe l’absence ou la contradiction des normes ; ainsi, le suicide anomique est provoqué par une plus grande liberté de l’individu à cause du relâchement de la pression collective. Jamais créatrice, « l’anomie est la négation de toute morale » et renvoie toujours à l’idée de désordre.
    ♦ Le thème de la division du travail est aussi l’occasion, pour Durkheim, de louer les mérites de la société industrielle naissante. Alors que la « solidarité mécanique » s’exerce entre individus semblables (cas des sociétés primitives), la « solidarité organique » se rencontre dans les sociétés complexes comme la nôtre, où les individus ont des fonctions complémentaires : la division du travail dans le monde moderne serait alors facteur de progrès, car la compétition, en rendant plus variés les rapports sociaux, aurait pour conséquence d’affiner les consciences individuelles et d’élever le niveau général de culture.

    Œuvres principales : De la division du travail social (1893) ; Les Règles de la méthode sociologique (1895) ; Le Suicide (1897) ; Les Formes élémentaires de la vie religieuse (1912) ; Sociologie et philosophie (1924) ; L’Education morale (1925) ; Textes (1975).

Comments are closed.

How to whitelist website on AdBlocker?