Rechercher dans 217831 documents

DOGMATISME

Dogme, dogmatisme


Du grec et du latin dogma, « opinion », « doctrine », « décret ».


– Opinion qui se donne comme incontestable et qui prétend échapper à l’examen critique ou à la remise en question. – En matière de religion, article de foi. – Dogmatisme : par opposition au scepticisme, doctrine qui soutient la possibilité, pour la raison humaine, d’atteindre et de démontrer des vérités certaines, notamment dans le domaine de la métaphysique.


• Le dogme catholique de l’immaculée Conception, par exemple, affirme que la Vierge Marie, mère de Jésus, a été préservée du péché originel. • La philosophie critique de Kant, parce qu’elle s’interroge sur les limites de la raison humaine, s’oppose au dogmatisme métaphysique qui prétend atteindre la connaissance des choses en soi.

 

DOGMATISME (gr. “dogma“, “doctrine“). On dit d’une conception qu’elle est dogmatique lorsqu’elle se dérobe à toute contestation ou critique de manière arbitraire et, ceci, en s’appuyant sur des certitudes infondées en raison. Le dogmatisme paralyse la pensée en l’empêchant de se confronter à ses limites et à ses imperfections, ce qui ruine par conséquent son progrès. Dans la religion, un dogme est un élément doctrinal considéré comme incontestable, à moins d’abattre l’ensemble du système. Par analogie, une attitude dogmatique donne aux thèses qu’elle avance un statut semblable aux vérités révélées des croyances religieuses et confond ainsi le savoir et la foi.

Dogmatisme

Attachement à un dogme, c’est-à-dire à un ensemble de thèses (religieuses, philosophiques) considéré comme indiscutable et que l’on refuse donc de remettre en question de façon critique. Dans le contexte kantien, dogmatique est un énoncé qui prend position sur les choses en soi, et non pas seulement sur les phénomènes.

Gén. Fermeture d’esprit, opiniâtreté et rigidité de tous ceux qui tiennent pour vraie une doctrine de façon certaine sans consentir à l’effort de la discussion ou de l’argumentation. Cette acception courante est péjorative, évoquant l’aliénation et l’hétéronomie d’une pensée sous tutelle.
Phi. Primitivement, désigne toute doctrine prétendant qu’il est possible d’atteindre la certitude Absolue et de prouver des vérités certaines, en particulier des vérités métaphysiques, et s’opposant au scepticisme. Ce n’est que secondairement que le terme revêt en philosophie une connotation péjorative : le dogmatisme s’oppose alors, plus encore qu’au scepticisme qui doute radicalement des capacités de la raison, à cette attitude propre à l’esprit libre qui consiste à s’interroger sur ce qui peut légitimement être tenu pour vrai. Ainsi, Kant dénonce le dogmatisme métaphysique qui prétend faire l’économie du questionnement critique, autrement dit d’une réflexion préalable sur les limites de ce que notre raison peut connaître.

Attitude de celui qui affirme certaines vérités comme absolues et indiscutables.

Attitude d’esprit par laquelle on s’attache à un dogme, à une théorie s jamais les remettre en question.

Disposition d’esprit qui consiste à affirmer que certains principes sont vrais absolument et sans discussion possible.

Rigidité intellectuelle des adeptes d’une doctrine qui refusent d’envisager la remise en cause de ses fondements.

Toute doctrine professant la capacité de l’homme à atteindre la certitude absolue.

DOGMATIQUE. adj. et n. 1° Qui concerne le dogme, qui est relatif à la doctrine fondamentale d’une religion, d’une philosophie, d’une idéologie .
2° Qui impose ses idées de façon autoritaire, intransigeante et sectaire. Doctrinaire. Voir les mots Dogme et Dogmatisme.

DOGMATISME. n. m. Position catégorique, qui rejette le doute et refuse la critique. Attitude des personnes fermées à toute discussion, qui ne songent qu’à faire taire l’expression des opinions adverses.

N.B. Dans des textes anciens, au sens philosophique, le mot dogmatisme peut simplement désigner une doctrine qui croit l’homme capable d’accéder à la vérité avec certitude. Dans ce sens, le terme n’est pas péjoratif.

 

 

Liens utiles

2 comments on DOGMATISME

  1. dogmatisme, tendance à affirmer sans discussion. — Désigne, en philosophie, toute doctrine qui part d’une certitude préalable (le dogmatisme s’oppose en ce sens au « criticisme » : la philosophie critique commence par douter de tout — tel Descartes dans les Méditations, tel Kant, dont la Critique de la raison pure laisse en suspens tous les problèmes métaphysiques, de l’immortalité de l’âme, de l’origine du monde et de l’existence de Dieu), ou même toute doctrine qui aboutit à une certitude (la philosophie de Spinoza est un dogmatisme dans la mesure où elle s’achève dans un système de la connaissance vraie). La « philosophie dogmatique » désigne plus particulièrement la philosophie du Moyen Age, fondée sur l’autorité du dogme religieux (doctrine fixe que l’Eglise enseigne au nom de Dieu et de la
    Révélation). Le dogmatisme s’oppose théoriquement au scepticisme; dans la pratique de la vie, il s’oppose à l’empirisme : le politicien dogmatique est celui qui oriente son action en fonction d’une théorie, sans égard pour les réalités historiques du monde actuel. L’attitude sous-jacente au dogmatisme est l’intolérance ou le fanatisme.

Comments are closed.

How to whitelist website on AdBlocker?