Rechercher dans 217867 documents

Culture littéraire : 16

0

Culture littéraire : 16

1 / 10

« Cette première ligne de murailles abritait le quartier des gens de la marine et des teinturiers. On apercevait des mâts où séchaient des voiles de pourpre. Par-derrière, la ville étageait en amphithéâtre ses hautes maisons de forme cubique. Elles étaient en pierres, en planches, en roseaux, en terre battue. Les bois des temples faisaient comme des lacs de verdure dans cette montagne de blocs, diversement coloriés. » (D'après Gustave Flaubert, Salammbô, 1862)

2 / 10

À quel temps doit-on conjuguer le verbe entre crochets dans cette phrase ? Il lui jeta sur les épaules les vêtements qu'il [apporter] pour la sortie, modestes vêtements de la vie ordinaire, dont la pauvreté jurait avec l'élégance de la toilette de bal. Guy de Maupassant, Contes du jour et de la nuit, « La Parure », 1885.

3 / 10

Quel est le point de vue adopté par le narrateur dans ce récit rédigé à la 3e personne? Madame Vauquer, née de Conflans, est une vieille femme qui depuis quarante ans, tient à Paris une pension bourgeoise établie rue Neuve-Sainte-Geneviève, entre le quartier latin et le faubourg Saint-Marceau. Honoré de Balzac, Le Père Goriot, 1829.

4 / 10

Quel est le point de vue adopté par le narrateur dans ce récit rédigé à la 3e personne ? Une mouche maigre tournait dans l'autocar. Janine la perdit de vue puis la vit atterrir sur la main immobile de son mari. Janine regarda son mari. Des épis de cheveux plantés bas sur un front serré, le nez large, la bouche irrégulière, Marcel avait l'air d'un faune boudeur. À chaque défoncement de la chaussée, elle le sentait sursauter contre elle. D'après Albert Camus, La Femme adultère, 1954.

5 / 10

Quel est le point de vue adopté par le narrateur dans ce récit rédigé à la 3e personne ? Dans le sentier qui menait de la plaine à la maison de Mateo parut un homme, coiffé d'un bonnet pointu comme en portent les montagnards, barbu, couvert de haillons, et se traînant avec peine en s'appuyant sur son fusil. Il venait de recevoir un coup de feu dans la cuisse. Cet homme était un bandit, qui, étant parti de nuit pour aller acheter de la poudre à la ville, était tombé en route dans une embuscade [...] Prosper Mérimée, Mateo Falcone, 1829.

6 / 10

Laquelle des phrases suivantes est mal orthographiée ?

7 / 10

" La lecture était devenue chez Louis une espèce de faim que rien ne pouvait assouvir, il dévorait des livres de tout genre et se repaissait indistinctement d'oeuvres religieuses, d'histoire, de philosophie et de physique. Il m'a dit avoir éprouver d'incroyables délires en lisant des dictionaires, à défaut d'autres ouvrages, et je l'ai cru volontiers. Quel écolier n'a mainte fois trou¬vé du plaisir à chercher le sens probable d'un substantif inconnu ? L'analyse d'un mot, sa physionomie, son histoire était pour Lambert l'occasion d'une longue rêverie. " BALZAC, Louis Lambert Quel est le nombre de mots. mal orthographiés ?

8 / 10

Quelle est l'expression orthographiée correctement ?

9 / 10

Quel est l'enchaînement logique des ensembles de phrases suivantes, extraites de L'enfant de Jules Vallès ? A : Il me fait un chariot avec des languettes de bois frais. Les roues sont déjà taillées ; ce sont des ronds de pommes de terre avec leur cercle de peau brune qui imite le fer. B : Il s'est enfoncé le couteau dans le doigt. Je deviens tout pâle et je m'avance vers lui. C : Le chariot va être fini ; j'attends tout ému et les yeux grands ouverts, quand mon père pousse un cri et lève sa main pleine de sang. D : Mon père a un couteau à la main et taille un morceau de sapin : les copeaux tombent, jaunes et soyeux comme des brins de ruban.

10 / 10

Quelle est la phrase qui ne contient pas de verbe transitif ?

Liens utiles

How to whitelist website on AdBlocker?