Rechercher dans 217886 documents

COSMOS

Transcription du grec kosmos, « ordre », d’où « univers organisé ».

L’univers matériel considéré comme un tout organisé, hiérarchisé et harmonieux.

• Dans les cosmogonies de l’Antiquité, le cosmos émerge du chaos, état confus, informe et indifférencié de la matière.

COSMOS, n.m. (gr. kosmos « ordre »). Le cosmos est l’univers considéré comme un système bien ordonné et opposé au chaos. Ainsi le concevaient déjà les présocratiques. Le chaos était, chez les Grecs de la haute antiquité (Hésiode en particulier), l’abîme originel qui précéda l’apparition des choses. Le chaos est devenu ensuite, chez les Grecs, le désordre indifférencié à partir duquel le « démiurge » ou artisan divin a réalisé l’univers organisé.

COSMOS, COSMOLOGIE

Le mot cosmos signifie « ordre » en grec et désigne, depuis les présocratiques, l’univers matériel conçu comme un tout ordonné et harmonieux par opposition au chaos. A partir du xixe siècle, le terme, employé en astronomie, correspond à l’espace céleste observable.
♦ En épistémologie, la cosmologie regroupe l’ensemble des disciplines qui établissent les lois de la matière, et plus précisément, toute théorie scientifique de l’univers.
En philosophie, c’est la partie de l’ancienne métaphysique dogmatique qui traitait de l’essence de la matière et de la vie. Cette « cosmologie rationnelle » a été dénoncée – dans la Critique de la raison pure – par Kant qui démontre que la tentative pour atteindre les structures fondamentales de l’univers aboutit à des contradictions insurmontables, ou antinomies.

COSMOS (n m.) 1. — Terme grec signifiant monde. 2. — Utilisé pour désigner la conception antique du monde comme totalité finie et hiérarchisée, opposé à univers (l’univers est infini). 3. — Cosmique : qui a rapport au cosmos, à l’univers. 4. — Cosmogonie : théorie (mythique) de la naissance du cosmos (la cosmogonie d’Homère, d’Hésiode). 5. — Cosmologie : pour Wolff, étude des lois de l’univers, de sa création ; pour Kant, considérations fondées sur une illusion transcendantale de la raison qui prétend apporter une conception globale de l’Univers en soi et sombre dans les antinomies ; (auj.) théorie scientifique de l’Univers (la relativité généralisée) qui comprend des hypothèses (expansion de l’Univers) appuyées sur des faits observables (déplacement vers le rouge du spectre des étoiles). 6. — Preuve cosmologique : cf. contingence (a contingentia mundi).

Liens utiles

How to whitelist website on AdBlocker?