Rechercher dans 215703 documents

cosmogonie

cosmogonie, science de la formation de l’univers. — On distingue une
cosmogonie spiritualiste, pour qui la matière, la formation des étoiles et des planètes résulteraient de la condensation d’une énergie en elle-même non matérielle (Leibniz), et une cosmogonie matérialiste, qui place l’atome matériel à l’origine de toutes choses et déduit l’énergie du mouvement des atomes les uns sur les autres (Descartes, Kant, Laplace). En face de ces théories “génétiques”, il existe les théories dites « catastrophiques », dont celle de Buffon fut la première, qui expliquent la naissance du système solaire par la rencontre d’une comète et du Soleil; on notera aussi celles des Anglais Jeans et Jeffreys. C’est dans le sens d’un perfectionnement de la théorie nébulaire que s’orientent les recherches modernes.

COSMOGONIE

Spéculation relative à l’origine et à la formation du monde.
Les cosmogonies s’incarnent primitivement dans des mythes religieux et apparaissent, en philosophie, avec les présocratiques, notamment chez Thalès de Milet qui, le premier à chercher l’origine de toutes choses, crut la trouver dans l’eau primordiale.
Dans les temps modernes, les cosmogonies émergent du mythe pour entrer progressivement dans le champ de la recherche scientifique. Citons l’exemple de Descartes – qui, dans son ouvrage Le Monde ou Traité de la lumière, attribue la formation de l’univers à un tourbillon de particules – et surtout celui de Laplace avec son Système du Monde (1796). De nos jours, la cosmogonie désigne, en astrophysique, l’étude de la formation des éléments constitutifs de l’univers (théorie du Big Bang).

How to whitelist website on AdBlocker?