Rechercher dans 215792 documents

chrétienne (philosophie)

chrétienne (philosophie), toute philosophie inspirée par le christianisme. — Une philosophie n’est pas chrétienne parce qu’elle parle du christianisme et cherche à le justifier, mais parce qu’elle pense à partir d’une croyance fondamentale en l’enseignement du Christ (Philosophie chrétienne d’E. Gilson). C’est donc la couleur d’une philosophie, le sentiment’originel qui l’inspire et autour duquel elle se développe, qui peut caractériser une « philosophie chrétienne », beaucoup plus que le contenu de ses affirmations, qui peut être conforme aux dogmes ou, au contraire, les contredire.
christianisme, loi et doctrine de Jésus-Christ. — La « nouveauté » du christianisme par rapport au judaïsme (qui ne nous demande pas de « croire», mais de « faire » et d’« étudier ») est d’être une religion de l’intériorité, qui ne s’exprime pas directement dans une morale, mais dans une croyance. Le christianisme est une attitude spirituelle. La formule la plus cohérente s’en trouve dans l’Evangile selon saint Jean. Le caractère du christianisme est d’être une religion du cœur, une religion populaire qui s’oppose à la religion, en principe savante, qui se fonde sur le texte difficile de l’Ancien Testament. Nietzsche, après Marx, y a vu la « religion des esclaves » et des humbles qui, ne trouvant pas à s’épanouir dans le monde physique, se réfugient dans une attitude spirituelle de soumission : « Ils adorent l’esprit parce que leur corps est bafoué. » Bergson, au contraire, glorifie le christianisme, qui a révélé à l’humanité les nouvelles, valeurs de la charité et de l’amour du prochain.

How to whitelist website on AdBlocker?