Rechercher dans 215628 documents

AMPHIARAOS

AMPHIARAOS. Fils d’Oiclès et d’Hypermnestre 2. Il était devin, pouvoir qu’il tenait de son arrière-grand-père, Mélam-pous. Il prit part à la chasse au sanglier de Calydon et chassa Adraste, roi d’Argos, de son royaume. Lorsque Adraste revint de Sicyon (où, entre-temps, il était devenu roi), les deux hommes se réconcilièrent. Amphiaraos lui rendit son trône et épousa la sœur d’Adraste, Eriphyle. Puis un pacte fut conclu entre eux : en cas de querelles ultérieures, le jugement d’Eriphyle serait respecté par tous les deux. Quatre enfants naquirent : Alcméon et Amphilocos, ainsi que deux filles. Amphiaraos savait, grâce à son art, que l’expédition des Sept contre Thèbes serait un échec; aussi refusa-t-il de partir. Mais Eriphyle, achetée par Polynice, avec le collier et la robe de mariée d’Harmonie, le força à rejoindre les autres. En partant, il fit jurer à ses fils de le venger des Thébains et de leur mère. Sur le chemin de Thèbes, il blâma violemment les Sept pour leur témérité et leur arrogance, s’en prenant tout particulièrement à Tydée. Sur le champ de bataille, Tydée combattit à mort contre Mélanippos; Amphiaraos déposa alors, dans les mains de Tydée mourant, la tête coupée de Mélanippos ; celui-ci ouvrit le crâne de son ennemi et mangea la cervelle. Athéna, qui apportait l’ambroisie pour le rendre immortel, se détourna avec horreur. Amphiaraos ne mourut point : au moment où le Thébain Périclyménos s’apprêtait à le transpercer de sa lance, Zeus qui l’aimait tendrement entrouvrit le sol d’un coup de tonnerre et l’engloutit avec ses chevaux et son char. Une source jaillit de l’endroit où il avait disparu.

How to whitelist website on AdBlocker?