Rechercher dans 213222 documents

Allitération

Répétition d’une même consonne dans une phrase ou un vers.

Exemples
1. De blancs sanglots glissant sur l’azur des corolles.
(Stéphane Mallarmé, Apparition.)
2. Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.
(Arthur Rimbaud, le Dormeur du val.)
3. Chacun se dispersa sous les profonds feuillages. (Victor Hugo, les Contemplations, «la Fête chez Thérèse».)

Commentaire
L’allitération n’est intéressante à commenter que lorsqu’elle renforce la valeur phonique ou le sens de la phrase. Elle peut produire un effet de douceur et de glissement (la liquide l de l’exemple 1), de dureté, accentuant une certaine fatalité (les dentales d et t, la liquide r de l’exemple 2), de sensualité (le f et le s dans l’exemple 3). Il faut se garder de multiplier les allitérations car elles seront assimilées à une gaucherie du scripteur.
Il est toujours difficile de déterminer les effets d’une allitération, car on risque de tomber dans l’interprétation gratuite ou la subjectivité.

How to whitelist website on AdBlocker?